RSS
RSS



 

Partagez | 
 

 TEST CODAGE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Ville d'Origine : Canterlot
Talent : Lève le Soleil
Cutie Mark : Un soleil

Carte d'Identité
Classe Principale:
Option(s):
Gemmes: 0

MessageSujet: Re: TEST CODAGE   Dim 17 Avr - 19:01



Titre du RP
feat. parto ♥

Praetera ertam splendor quicumpe adurit insinuando. Lopsem irem et tenebri, contra si tendere pergas proptera quia uis magnat ipsius, aear per purum gratuite simultanecra feruntur, et feriunt oculos turbantia compos-tturas. Praetera ertam splendor quicumpe adurit saepe oculos, ideo quod simina possedit ignis multa, dolorem oculis quae gignat insinuando. Lurida praetera tuente arquati luroris de corpore pollariste omnia autem. Ne simultarer ubi priacor, e trabis, hoc ubi suffugit sensum, quadi sed quasi cum coram conderinum umbraque existum oculos agimus.

raetera ertam splendor quicumpe adurit insinuando. Lopsem irem et tenebri, contra si tendere pergas proptera quia uis magnat ipsius, aear per purum gratuite simultanecra feruntur, et feriunt oculos turbantia compos-tturas. Praetera ertam splendor quicumpe adurit saepe oculos, ideo quod simina possedit ignis multa, dolorem oculis quae gignat insinuando. Lurida praetera tuente arquati luroris de corpore pollariste omnia autem. Ne simultarer ubi priacor, e trabis, hoc ubi suffugit sensum, quadi sed quasi cum coram conderinum umbraque existum oculos agimus.

raetera ertam splendor quicumpe adurit insinuando. Lopsem irem et tenebri, contra si tendere pergas proptera quia uis magnat ipsius, aear per purum gratuite simultanecra feruntur, et feriunt oculos turbantia compos-tturas. Praetera ertam splendor quicumpe adurit saepe oculos, ideo quod simina possedit ignis multa, dolorem oculis quae gignat insinuando. Lurida praetera tuente arquati luroris de corpore pollariste omnia autem. Ne simultarer ubi priacor, e trabis, hoc ubi suffugit sensum, quadi sed quasi cum coram conderinum umbraque existum oculos agimus.

Bla bla bla bla bla bla bla bla bla

raetera ertam splendor quicumpe adurit insinuando. Lopsem irem et tenebri, contra si tendere pergas proptera quia uis magnat ipsius, aear per purum gratuite simultanecra feruntur, et feriunt oculos turbantia compos-tturas. Praetera ertam splendor quicumpe adurit saepe oculos, ideo quod simina possedit ignis multa, dolorem oculis quae gignat insinuando. Lurida praetera tuente arquati luroris de corpore pollariste omnia autem. Ne simultarer ubi priacor, e trabis, hoc ubi suffugit sensum, quadi sed quasi cum coram conderinum umbraque existum oculos agimus.

raetera ertam splendor quicumpe adurit insinuando. Lopsem irem et tenebri, contra si tendere pergas proptera quia uis magnat ipsius, aear per purum gratuite simultanecra feruntur, et feriunt oculos turbantia compos-tturas. Praetera ertam splendor quicumpe adurit saepe oculos, ideo quod simina possedit ignis multa, dolorem oculis quae gignat insinuando. Lurida praetera tuente arquati luroris de corpore pollariste omnia autem. Ne simultarer ubi priacor, e trabis, hoc ubi suffugit sensum, quadi sed quasi cum coram conderinum umbraque existum oculos agimus. ♥



© Halloween




Code:
<br><center><div style="background-image: url('http://oi56.tinypic.com/120p5wk.jpg'); position: relative; width: 500px; text-align: justify; border-left: 7px solid #f7b54d; border-right: 7px solid #f7b54d;"><img src="https://31.media.tumblr.com/389b8f0173b442fef739665ccdcedd49/tumblr_inline_o4vssoXF0O1tzwkwy_500.gif" style="width: 500px;">
<div style="width:490px; height:18px; background:#f7b54d; font-family:oswald; text-transform: uppercase; color:#fff; font-size:18px; padding:5px;center"><center>Titre du RP</center></div><div style=" font-size: 8px; color: #f7b54d;text-transform: uppercase;border-bottom: solid 0px #fae29f;font-family: Impact;text-align:center;letter-spacing: 2px;">feat. parto ♥</div><div style="background-color: #ffffff; margin:auto;text-align:center ; width:95%; border-radius: 5px 5px 0px 0px;font-family:PT sans; color:black; font-size:12px; padding:5px; text-align:left; text-align:justify; line-height:15px; margin-top:-10px;"><blockquote>
[justify]<span style="font-size: 300%; float: left; font-family: parisienne; color: #f7b54d;">P</span>raetera ertam splendor quicumpe adurit insinuando. Lopsem irem et tenebri, contra si tendere pergas proptera quia uis magnat ipsius, aear per purum gratuite simultanecra feruntur, et feriunt oculos turbantia compos-tturas. Praetera ertam splendor quicumpe adurit saepe oculos, ideo quod simina possedit ignis multa, dolorem oculis quae gignat insinuando. Lurida praetera tuente arquati luroris de corpore pollariste omnia autem. Ne simultarer ubi priacor, e trabis, hoc ubi suffugit sensum, quadi sed quasi cum coram conderinum umbraque existum oculos agimus.

raetera ertam splendor quicumpe adurit insinuando. Lopsem irem et tenebri, contra si tendere pergas proptera quia uis magnat ipsius, aear per purum gratuite simultanecra feruntur, et feriunt oculos turbantia compos-tturas. Praetera ertam splendor quicumpe adurit saepe oculos, ideo quod simina possedit ignis multa, dolorem oculis quae gignat insinuando. Lurida praetera tuente arquati luroris de corpore pollariste omnia autem. Ne simultarer ubi priacor, e trabis, hoc ubi suffugit sensum, quadi sed quasi cum coram conderinum umbraque existum oculos agimus.

raetera ertam splendor quicumpe adurit insinuando. Lopsem irem et tenebri, contra si tendere pergas proptera quia uis magnat ipsius, aear per purum gratuite simultanecra feruntur, et feriunt oculos turbantia compos-tturas. Praetera ertam splendor quicumpe adurit saepe oculos, ideo quod simina possedit ignis multa, dolorem oculis quae gignat insinuando. Lurida praetera tuente arquati luroris de corpore pollariste omnia autem. Ne simultarer ubi priacor, e trabis, hoc ubi suffugit sensum, quadi sed quasi cum coram conderinum umbraque existum oculos agimus.

<div style="margin-left: 25px; margin-right: 25px; color: #f7b54d; font-size: 12px">▬ <i>Bla bla bla bla bla bla bla bla bla</i></div>
raetera ertam splendor quicumpe adurit insinuando. Lopsem irem et tenebri, contra si tendere pergas proptera quia uis magnat ipsius, aear per purum gratuite simultanecra feruntur, et feriunt oculos turbantia compos-tturas. Praetera ertam splendor quicumpe adurit saepe oculos, ideo quod simina possedit ignis multa, dolorem oculis quae gignat insinuando. Lurida praetera tuente arquati luroris de corpore pollariste omnia autem. Ne simultarer ubi priacor, e trabis, hoc ubi suffugit sensum, quadi sed quasi cum coram conderinum umbraque existum oculos agimus.

raetera ertam splendor quicumpe adurit insinuando. Lopsem irem et tenebri, contra si tendere pergas proptera quia uis magnat ipsius, aear per purum gratuite simultanecra feruntur, et feriunt oculos turbantia compos-tturas. Praetera ertam splendor quicumpe adurit saepe oculos, ideo quod simina possedit ignis multa, dolorem oculis quae gignat insinuando. Lurida praetera tuente arquati luroris de corpore pollariste omnia autem. Ne simultarer ubi priacor, e trabis, hoc ubi suffugit sensum, quadi sed quasi cum coram conderinum umbraque existum oculos agimus. ♥
</div>
[/justify]
<br>
</div><div style="color: #4D4B48!important; text-align: center; font-size: 9px;">© Halloween<br></div></div> </div></center>
<link href='http://fonts.googleapis.com/css?family=Parisienne' rel='stylesheet' type='text/css'><br></div></div>

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canterlot-academy.forumactif.org
Ville d'Origine : Canterlot
Talent : Lève le Soleil
Cutie Mark : Un soleil

Carte d'Identité
Classe Principale:
Option(s):
Gemmes: 0

MessageSujet: Re: TEST CODAGE   Mer 28 Déc - 21:37

♕ MAËL FLUSSELIN
Résumé de l'histoire du personnage.

MeMyself & I

TravailleurSociableGentilProtecteurRancunierDiscretBibliophileNaïf

Liensrecherchés

▬ lien recherché : description
▬ lien recherché : description
18 ans • Assistant • Feunnec Chromatique


Code:
<link href="http://sd-1.archive-host.com/membres/up/211183412958130190/RP/RL_FLAN.css" rel="stylesheet" type="text/css"><!-- TOUTES COULEURS PERSONNALISABLES --><div id="FFLAN"><!-- CREDIT --><a class="cdtFFLAN" href="http://crushcrushcrush.actifforum.com/" target="_blank"><img src="http://www.aht.li/2456212/PUF.png" /></a><div class="boxFRM"><!-- NOM PRENOMS --><div class="npFFLAN" style="background:#9ca6a7; color:white;">♕ MAËL FLUSSELIN</div><!-- HISTOIRE --><div class="storyFFLAN" style="background:white; color:black;">Résumé de l'histoire du personnage.</div><div class="boxFRM"><!-- ADJECTIFS --><div class="adjFFLAN" tabindex="0" style="background:#cfdcd8; color:black;"><!-- TITRE --><p>Me<b>Myself & I</b></p></span><!-- CONTENU --><div style="background:#cfdcd8;"><span style="background:white; color:grey;">Travailleur</span><span style="background:white; color:grey;">Sociable</span><span style="background:white; color:grey;">Gentil</span><span style="background:white; color:grey;">Protecteur</span><span style="background:white; color:grey;">Rancunier</span><span style="background:white; color:grey;">Discret</span><span style="background:white; color:grey;">Bibliophile</span><span style="background:white; color:grey;">Naïf</span></div></div><!-- LIENS RECHERCHES --><div class="searchFFLAN" tabindex="0" style="background:#b3beba; color:black;"><!-- TITRE --><p>Liens<b>recherchés</b></p><!-- CONTENU --><div style="background:#b3beba; color:black;"><b>▬ lien recherché :</b> description<br/><b>▬ lien recherché :</b> description</div></div></div><!-- INFORMATIONS --><div class="fosFFLAN" style="background:#d4e0de; color:black;">18 ans • Assistant • Feunnec Chromatique</div></div><!-- IMAGE 150*240 - REDIMENSIONNEMENT OPTIMAL A PARTIR DU 200*320 --><div class="imgFFLAN"><img src="https://www.pixenli.com/images/1482/1482958657096599900.png" /></div></div>

NOM Prénom
...
NOM Prénom
...
NOM Prénom
...

NOM Prénom
...
NOM Prénom
...
NOM Prénom
...


Code:
<link href="http://sd-1.archive-host.com/membres/up/211183412958130190/RP/RL_ROD.css" rel="stylesheet" type="text/css"><div id="ROD"><!-- CREDIT --><a class="cdtROD" href="http://crushcrushcrush.actifforum.com/" target="blank"><img src="http://www.aht.li/2456212/PUF.png" /></a><!-- LIEN I --><div class="lksROD"><!-- NOM PRENOM I --><div class="npROD" style="background:#9da7a8; color:white;">NOM Prénom</div><!-- SYMBOLE RELATION I --><div class="rlROD" style="background:#9da7a8; color:white;">≠</div><!-- DESCRIPTION I --><div class="descROD"><div style="background:rgba(0,0,0,0.7); color:white;">...</div></div><!-- IMAGE I 175*280 - REDIMENSIONNEMENT OPTIMAL A PARTIR DU 200*320 --><img src="https://www.pixenli.com/images/1482/1482960851058807600.png" /></div><!-- LIEN II --><div class="lksROD"><!-- NOM PRENOM II --><div class="npROD" style="background:#c2b0ae; color:white;">NOM Prénom</div><!-- SYMBOLE RELATION II --><div class="rlROD" style="background:#c2b0ae; color:white;">≈</div><!-- DESCRIPTION II --><div class="descROD"><div style="background:rgba(0,0,0,0.7); color:white;">...</div></div><!-- IMAGE II 175*280 - REDIMENSIONNEMENT OPTIMAL A PARTIR DU 200*320 --><img src="https://www.pixenli.com/images/1482/1482960851058807600.png" /></div><!-- LIEN III --><div class="lksROD"><!-- NOM PRENOM III --><div class="npROD" style="background:#c2b0ae; color:white;">NOM Prénom</div><!-- SYMBOLE RELATION III --><div class="rlROD" style="background:#c2b0ae; color:white;">≈</div><!-- DESCRIPTION III --><div class="descROD"><div  style="background:rgba(0,0,0,0.7); color:white;">...</div></div><!-- IMAGE III 175*280 - REDIMENSIONNEMENT OPTIMAL A PARTIR DU 200*320 --><img src="https://www.pixenli.com/images/1482/1482960851058807600.png" /></div><br/><!-- LIEN IV --><div class="lksROD"><!-- NOM PRENOM IV --><div class="npROD" style="background:#c2b0ae; color:white;">NOM Prénom</div><!-- SYMBOLE IV RELATION --><div class="rlROD" style="background:#c2b0ae; color:white;">≈</div><!-- DESCRIPTION IV --><div class="descROD"><div style="background:rgba(0,0,0,0.7); color:white;">...</div></div><!-- IMAGE IV 175*280 - REDIMENSIONNEMENT OPTIMAL A PARTIR DU 200*320 --><img src="https://www.pixenli.com/images/1482/1482960851058807600.png" /></div><!-- LIEN V --><div class="lksROD"><!-- NOM PRENOM V --><div class="npROD" style="background:#c2b0ae; color:white;">NOM Prénom</div><!-- SYMBOLE V RELATION --><div class="rlROD" style="background:#c2b0ae; color:white;">≈</div><!-- DESCRIPTION V --><div class="descROD"><div style="background:rgba(0,0,0,0.7); color:white;">...</div></div><!-- IMAGE V 175*280 - REDIMENSIONNEMENT OPTIMAL A PARTIR DU 200*320 --><img src="https://www.pixenli.com/images/1482/1482960851058807600.png" /></div><!-- LIEN VI --><div class="lksROD"><!-- NOM PRENOM VI --><div class="npROD" style="background:#c2b0ae; color:white;">NOM Prénom</div><!-- SYMBOLE VI RELATION --><div class="rlROD" style="background:#c2b0ae; color:white;">≈</div><!-- DESCRIPTION VI --><div class="descROD"><div style="background:rgba(0,0,0,0.7); color:white;">...</div></div><!-- IMAGE VI 175*280 - REDIMENSIONNEMENT OPTIMAL A PARTIR DU 200*320 --><img src="https://www.pixenli.com/images/1482/1482960851058807600.png" /></div></div>

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canterlot-academy.forumactif.org
Ville d'Origine : Canterlot
Talent : Lève le Soleil
Cutie Mark : Un soleil

Carte d'Identité
Classe Principale:
Option(s):
Gemmes: 0

MessageSujet: Re: TEST CODAGE   Lun 16 Jan - 0:01


   

   
When our walls collapses
FT Fjorgur

   
citation ou autre

L'autoroute éventrée...Lieu lugubre reflétant mort et désespoir...ici le temps ne semblait exister, le silence régnait. Seul le grincement des vielles carcasses de voitures rouillé et le souffle chaud et lourd du vent semblait rappeler qu'ici, les cœurs n'avait pas cessaient de battre, les êtres n'avait pas cessaient de se mouvoir et le temps n'avait jamais cessaient de coulé. Le ciel était couvert, à tout moment la pluie menaçait de tomber. La solitude, voilà bien longtemps qu'il ne l'avait pas connue. Mais maintenant elle était bien présente, s'accrochant à lui comme un parasite, refusant de le lâcher...Mais seul? était-il si seul? Non. Il y avait une poignée de loups aux quelle il pouvait se confier et sur qui il pouvait comptait. Isha en faisait parti. Ce loup représentait tant pour lui...pourtant il s'était souvent querellé et battus...Mais cela n'avait pas d'importance face aux liens qui les unissait. Ce duo était bien connue sur les terres d'Angels fall first.

Bla bla bla bla bla bla bla bla bla

Il avait toujours était ensemble...dans les meilleurs comme dans les pires moments. Cela faisait un bon moment que le grand mâle brun n'avait pas vue son frère de cœur. Il lui manquait...Il irait bientôt le voir. Ensemble ils pourraient se réjouir de la naissance de ses nouveaux petits, bien qu'il ne les aient jamais vue, il ne connaissait d'eux que leur noms et leur noms de lune. Ses pattes s'enfonçaient dans la boue à chaque pas tandis que le clapotit de la pluie se faisait de plus en plus fort. Il leva la tête, laissant coulé de nombreuses gouttes sur son visage. Que cela faisait du bien, surtout avec une tel chaleur. Le pelage souillé par la poussière et le mélange de terre et d'eau il trouva cela inutile de le protégé en allant s'abriter sous une des carcasses ou sous l'un des ponts à moitié écroulé. Il se contentait de marcher, sans réel but, sur le bitume. La truffe au sol peu être pourrais t-il trouver une quelconque trace? Oh oui cela faisait longtemps que Tybalt n'avait pas connue la vie de solitaire et...étrangement, cela lui était plutôt dur. Survivre? non. C'était de vivre seul qui le tracassait. Il avait pris gout à la vie de groupe...Mais il avait choisis sont chemin et ne souhaitait pas revenir en arrière. Il avait choisis la liberté, sans frontière et sans règles. Il avait choisis de porter sur son dos les ailes de la liberté plutôt que la lourde armure des guerres de meutes qu'il avait autrefois porté...il n'y as pas si longtemps. Cette armure qui l'avait conduit un peu plus chaque jour dans les ténèbres mais qui l'avait aussi rendu plus fort, qui avait fait de lui ce qu'il était maintenant. Mais c'est auprès du cadavre de Skull qui l'avait abandonné, après la mort de la leadeur il avait décider de changer de route. De reprendre celle qu'il avait autrefois emprunté...celle de la solitude...oui être libre avait un pris. Mais c'est un bruit de pas qui le sortit de ses pensées, il releva la tête. Ses yeux ambrés se tournèrent vers la source de ce dérangement. Il aperçus alors la silhouette d'un loup qui lui était familière...Il se détendit aussi tôt e ses crocs qui s'était soudainement exposé à la lumière du jour se cachèrent à nouveau derrière ses babines.

   

   

Code:
<center><link href="http://fonts.googleapis.com/css?family=Oswald" rel="stylesheet" type="text/css">
   <div style="width:500px;padding:20px;background:url('https://www.pixenli.com/images/1484/1484524439026840900.png');">
   <div style="background:#dce6e8;padding:5px;"><div style="font-family: oswald; font-size:35px; letter-spacing: -1px; color: #bdc8c6; text-transform: uppercase; line-height: 40px; text-align: right;padding:10px;"> When our walls collapses<br><div style="color:#f4feff;">FT Fjorgur</div></div></div>
   <div style="padding:15px;background:#f4feff;border-left:5px solid #dce6e8;border-top:1px solid #dce6e8;border-right:1px solid #dce6e8;border-bottom:1px solid #dce6e8;"><div style="background:#dce6e8;padding:5px;text-align:center;font-size:9px;font-family:arial;color: #9ca6a7;">citation ou autre </div>
<div style="background:#dce6e8;padding:10px;text-align:justify;color: #afb7b6;">L'autoroute éventrée...Lieu lugubre reflétant mort et désespoir...ici le temps ne semblait exister, le silence régnait. Seul le grincement des vielles carcasses de voitures rouillé et le souffle chaud et lourd du vent semblait rappeler qu'ici, les cœurs n'avait pas cessaient de battre, les êtres n'avait pas cessaient de se mouvoir et le temps n'avait jamais cessaient de coulé. Le ciel était couvert, à tout moment la pluie menaçait de tomber. La solitude, voilà bien longtemps qu'il ne l'avait pas connue. Mais maintenant elle était bien présente, s'accrochant à lui comme un parasite, refusant de le lâcher...Mais seul? était-il si seul? Non. Il y avait une poignée de loups aux quelle il pouvait se confier et sur qui il pouvait comptait. Isha en faisait parti. Ce loup représentait tant pour lui...pourtant il s'était souvent querellé et battus...Mais cela n'avait pas d'importance face aux liens qui les unissait. Ce duo était bien connue sur les terres d'Angels fall first.

<div style="margin-left: 25px; margin-right: 25px; color: #494167; font-size: 12px">▬ <i>Bla bla bla bla bla bla bla bla bla</i></div>
Il avait toujours était ensemble...dans les meilleurs comme dans les pires moments. Cela faisait un bon moment que le grand mâle brun n'avait pas vue son frère de cœur. Il lui manquait...Il irait bientôt le voir. Ensemble ils pourraient se réjouir de la naissance de ses nouveaux petits, bien qu'il ne les aient jamais vue, il ne connaissait d'eux que leur noms et leur noms de lune. Ses pattes s'enfonçaient dans la boue à chaque pas tandis que le clapotit de la pluie se faisait de plus en plus fort. Il leva la tête, laissant coulé de nombreuses gouttes sur son visage. Que cela faisait du bien, surtout avec une tel chaleur. Le pelage souillé par la poussière et le mélange de terre et d'eau il trouva cela inutile de le protégé en allant s'abriter sous une des carcasses ou sous l'un des ponts à moitié écroulé. Il se contentait de marcher, sans réel but, sur le bitume. La truffe au sol peu être pourrais t-il trouver une quelconque trace? Oh oui cela faisait longtemps que Tybalt n'avait pas connue la vie de solitaire et...étrangement, cela lui était plutôt dur. Survivre? non. C'était de vivre seul qui le tracassait. Il avait pris gout à la vie de groupe...Mais il avait choisis sont chemin et ne souhaitait pas revenir en arrière. Il avait choisis la liberté, sans frontière et sans règles. Il avait choisis de porter sur son dos les ailes de la liberté plutôt que la lourde armure des guerres de meutes qu'il avait autrefois porté...il n'y as pas si longtemps. Cette armure qui l'avait conduit un peu plus chaque jour dans les ténèbres mais qui l'avait aussi rendu plus fort, qui avait fait de lui ce qu'il était maintenant. Mais c'est auprès du cadavre de Skull qui l'avait abandonné, après la mort de la leadeur il avait décider de changer de route. De reprendre celle qu'il avait autrefois emprunté...celle de la solitude...oui être libre avait un pris. Mais c'est un bruit de pas qui le sortit de ses pensées, il releva la tête. Ses yeux ambrés se tournèrent vers la source de ce dérangement. Il aperçus alors la silhouette d'un loup qui lui était familière...Il se détendit aussi tôt e ses crocs qui s'était soudainement exposé à la lumière du jour se cachèrent à nouveau derrière ses babines. </div></div>
   <a href="http://forum-theme.forumperso.com/" class="postlink" target="_blank" rel="nofollow"><div style="font-size:8px; letter-spacing:3px; text-align:center;color:#87795D;padding-bottom:10px;"><a href="http://libre-graph.forumperso.com/">CODAGE DE LA FICHE PAR REIRA </a></div></a></div></div>
   </center>

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canterlot-academy.forumactif.org
Ville d'Origine : Canterlot
Talent : Lève le Soleil
Cutie Mark : Un soleil

Carte d'Identité
Classe Principale:
Option(s):
Gemmes: 0

MessageSujet: Re: TEST CODAGE   Lun 8 Mai - 21:48

Altais
Fiche
ans
Rayquaza - Ex-médecin
Histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire
adjectifadjectifadjectifadjectifadjectifadjectif

“ Citation citation citation citation citation citation citation citation citation citation citation citation citation citation citation citation citation citation citation citation citation citation citation citation citation citation citation citation.



Code:
<link href="http://sd-1.archive-host.com/membres/up/211183412958130190/RP/RL_ORN.css" rel="stylesheet" type="text/css"><!-- PARTIE CSS PERMETTANT DE MODIFIER LES COULEURS DES ADJECTIFS --><style type="text/css">.boxIIFORN span{background:white; color:black;}</style><!-- TOUTES COULEURS PERSONNALISABLES --><div class="FORN" style="background:white;"><!-- CREDIT --><a class="cdtFORN" href="http://crushcrushcrush.actifforum.com" target="_blank"><img src="http://www.aht.li/2456212/PUF.png" /></a><!-- NOM PRENOM(S) --><div class="npFORN" style="color:#7f975f;">Altais</div><!-- INFORMATIONS & RESUME HISTOIRE PERSONNAGE --><div class="boxFORN" style="background:#7f975f; color:white;"><!-- FICHE - ÂGE - SEXE --><div class="infosFORN"><a style="background:rgba(255,255,255,0.9); color:black;" href="http://pokemon-rebirth.forumsactifs.com/t1474-a-l-endroit-comme-a-l-envers-ma-vie-est-toujours-aussi-vide-de-sens-rayquaza" target="_blank">Fiche</a><span style="background:rgba(255,255,255,1); color:black;">∞<br/>ans</span><span style="background:rgba(255,255,255,0.9); color:black;">⚥</span><!-- OCCUPATION - NATIONALITE --><div style="background:white; color:black;">Rayquaza - Ex-médecin</div></div><!-- RESUME -->Histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire histoire</div><!-- 6 ADJECTIFS + CITATION --><div class="boxIIFORN" style="background:#a6b77e; color:white;"><span>adjectif</span><span>adjectif</span><span>adjectif</span><span>adjectif</span><span>adjectif</span><span>adjectif</span><!-- CITATION - 7 LIGNES MAXIMUM --><p class="quoteFORN">“ Citation citation citation citation citation citation citation citation citation citation citation citation citation citation citation citation citation citation citation citation citation citation citation citation citation citation citation citation.</p></div><!-- LIENS RECHERCHES --><div class="boxFORN" style="background:#7f975f; color:white;"><br>
[center][img(70px,70px)]http://images6.fanpop.com/image/photos/38400000/Jae-Ha-icons-akatsuki-no-yona-38452632-100-100.png[/img][img(70px,70px)]http://images6.fanpop.com/image/photos/38400000/Jae-Ha-icons-akatsuki-no-yona-38452626-100-100.png[/img]
[img(70px,70px)]https://v.dreamwidth.org/9406169/2292044[/img][img(70px,70px)]http://images6.fanpop.com/image/photos/38400000/Jae-Ha-icons-akatsuki-no-yona-38452636-100-100.png[/img]
[url=http://www.gramunion.com/tagged/jae%20ha%20icons]+ ?[/url][/center]
</div><!-- 4 IMAGES EN 120*50 --><div class="imgFORN"><!-- I --><img src="https://www.pixenli.com/images/1494/1494277211038531300.png"/><!-- II --><img src="https://www.pixenli.com/images/1494/1494277293094423500.png"/><!-- III --><img src="https://www.pixenli.com/images/1494/1494277353041456500.png"/><!-- IV --><img src="https://www.pixenli.com/images/1494/1494277416066852100.png"/></div></div>

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canterlot-academy.forumactif.org
Ville d'Origine : Canterlot
Talent : Lève le Soleil
Cutie Mark : Un soleil

Carte d'Identité
Classe Principale:
Option(s):
Gemmes: 0

MessageSujet: Re: TEST CODAGE   Mer 10 Mai - 18:04

Code:
<link href="http://sd-1.archive-host.com/membres/up/211183412958130190/RP/RL_ORN.css" rel="stylesheet" type="text/css"><!-- IMAGES EN 175*280 - REDIMENSIONNEMENT OPTIMAL A PARTIR DU 200*320 --><div id="ORN"><!-- LIEN I --><div id="flipORN" style="border-color:white; background-color:white;"><div id="lkORN"><div class="cardORN"><!-- IMAGE 175*280 --><img src="https://www.pixenli.com/images/1494/1494437933046219000.png"/></div><!-- DESCRIPTION --><div class="cardORN backORN" style="background:#CCC; color:black;"><!-- NOM PRENOM --><div>NOM Prénom</div><!-- RELATION --><span style="border-top-color:black;">relation</span><!-- TEXTE -->Texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte.</div></div></div><!-- LIEN II --><div id="flipORN" style="border-color:white; background-color:white;"><div id="lkORN"><div class="cardORN"><!-- IMAGE 175*280 --><img src="https://www.pixenli.com/images/1494/1494438084020019400.png"/></div><!-- DESCRIPTION --><div class="cardORN backORN" style="background:#CCC; color:black;"><!-- NOM PRENOM --><div>NOM Prénom</div><!-- RELATION --><span style="border-top-color:black;">relation</span><!-- TEXTE -->...</div></div></div><!-- LIEN III --><div id="flipORN" style="border-color:white; background-color:white;"><div id="lkORN"><div class="cardORN"><!-- IMAGE 175*280 --><img src="https://www.pixenli.com/images/1494/1494437933046219000.png"/></div><!-- DESCRIPTION --><div class="cardORN backORN" style="background:#CCC; color:black;"><!-- NOM PRENOM --><div>NOM Prénom</div><!-- RELATION --><span style="border-top-color:black;">relation</span><!-- TEXTE -->...</div></div></div><!-- CREDIT --><a class="cdtORN" href="http://crushcrushcrush.actifforum.com" target="_blank"><img src="http://www.aht.li/2456212/PUF.png" /></a><!-- LIEN IV --><div id="flipORN" style="border-color:white; background-color:white;"><div id="lkORN"><div class="cardORN"><!-- IMAGE 175*280 --><img src="https://www.pixenli.com/images/1494/1494438084020019400.png"/></div><!-- DESCRIPTION --><div class="cardORN backORN" style="background:#CCC; color:black;"><!-- NOM PRENOM --><div>NOM Prénom</div><!-- RELATION --><span style="border-top-color:black;">relation</span><!-- TEXTE -->...</div></div></div><!-- LIEN V --><div id="flipORN" style="border-color:white; background-color:white;"><div id="lkORN"><div class="cardORN"><!-- IMAGE 175*280 --><img src="https://www.pixenli.com/images/1494/1494437933046219000.png"/></div><!-- DESCRIPTION --><div class="cardORN backORN" style="background:#CCC; color:black;"><!-- NOM PRENOM --><div>NOM Prénom</div><!-- RELATION --><span style="border-top-color:black;">relation</span><!-- TEXTE -->...</div></div></div><!-- LIEN VI --><div id="flipORN" style="border-color:white; background-color:white;"><div id="lkORN"><div class="cardORN"><!-- IMAGE 175*280 --><img src="https://www.pixenli.com/images/1494/1494438084020019400.png"/></div><!-- DESCRIPTION --><div class="cardORN backORN" style="background:#CCC; color:black;"><!-- NOM PRENOM --><div>NOM Prénom</div><!-- RELATION --><span style="border-top-color:black;">relation</span><!-- TEXTE -->...</div></div></div></div>

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canterlot-academy.forumactif.org
Ville d'Origine : Canterlot
Talent : Lève le Soleil
Cutie Mark : Un soleil

Carte d'Identité
Classe Principale:
Option(s):
Gemmes: 0

MessageSujet: Re: TEST CODAGE   Sam 27 Mai - 23:00



「 I DON'T CARE
ABOUT FALLING 」

Izumi & Altais
Les forêts ont toujours eu un effet très apaisant sur l'esprit torturé d'Altais. Pourtant seigneur des cieux, c'est sous la cime des arbres qu'il trouve la sérénité et la quiétude. Mais il suffit qu'un cri d'enfant résonne dans les bois pour qu'il se sente oppressé par frondaison, comme si elle lui reprochait quelque chose, comme si elle voulait l'acculer pour le punir. De quoi, il l'ignore. De ce fait, Rayquaza évite désormais les forêts fréquentées bien que ça ne soit pas toujours évident. Il faut croire que c'est un terrain de jeu très apprécié de la marmaille, surtout en ces beaux jours. Ainsi, après avoir fuit Cimetronelle et le Bois Clémenti, Altais s'est envolé pour Kalos en espérant y trouver la solitude désirée. Il a donc échoué dans la forêt de Neuvartault au début de l'après-midi. A cette heure-ci, les plus jeunes sont à la sieste ou digèrent tranquillement leur repas de midi sans s'agiter. Logiquement, donc, il ne devrait pas rencontrer d'enfant dans les parages. Pas qu'il ne sache pas s'en occuper – il a été pédiatre quelques années – mais la combinaison bambin + forêt ne fait pas bon ménage dans le pois chiche qui lui sert de cerveau. Alors autant éviter l'équation.

C'est toujours un peu étrange pour Altais de revenir à Kalos. Bien qu'il soit né et ait grandi à Poivressel, c'est à Illumis qu'il a passé le plus d'année de sa vie. Le comble pour un dieu de Hoenn, mais il ne s'en souciait guère à l'époque. Son seul désir était de devenir médecin, d'embrasser la carrière pour laquelle il a sacrifié des années de sa vie. Et pour quoi, au final ? Jeter aux chiens ses espoirs et ses idéaux, effacer son nom des registres et revenir à Hoenn sans la moindre idée de quoi faire de sa vie – de son éternelle vie. Bien malgré lui, Altais admire ses congénères qui ont réussi à se faire une place dans la société actuelle. Il en voit certains à la télévision ou en première page d'un magazine. Il a même travaillé avec l'un d'entre eux : Azael, malgré sa personnalité particulière, a trouvé son emplacement dans le grand engrenage composant la machine infernale de la vie. Le Chaos en personne y est parvenu. Ainsi que la Vie, la Mort, l'Espace, la Mer, la Volonté. Mais comment un être de l'espace, un être même pas terrien, peut-il en faire autant, alors qu'il n'a pas été créé pour fouler la Terre ?

Las, Altais observe la course d'une colonie de fourmis s'activant autour d'un fruit explosé. Tombé de sa branche, il fait le bonheur de ces créatures minuscules, sûrement ravies par ce festin à venir. Leurs déplacements sont si coordonnés qu'ils ressemblent à une danse, à un ballet à la gloire des offrandes de la vie. Chaque fourmi sait ce qu'elle a à faire, quel morceau de fruit elle doit prélever, quelle quantité elle est capable de soulever. Dirigée par les lois de la colonie, guidée par son instinct, elle accompli sa tâche, vaillante ouvrière perdue au milieu de milliers d'autres. Dans la colonie des hommes et des hybrides, quelle place Altais est-il censé occuper ? Doit-il agir comme ces fourmis ou prendre un chemin totalement différent ? D'ailleurs, est-il seulement une fourmi ? N'est-il pas plutôt un papillon ou une coccinelle ? Quelque chose d'autre. Un être à part. Une singularité sans nulle autre pareille. Un exemplaire unique. Une édition limitée à un seul ouvrage. Le Monde a été créé pour réunir les êtres identiques sous une même bannière. Comment Altais pourrait-il y trouver sa place ?

Un soupir s'échappe des lèvres entrouvertes du dragon tandis qu'il s'assoit sur la souche éclatée d'un arbre mort. C'est toujours la même chose quand il s'isole : les questions existentielles l'assaillent et le torturent, le prennent à la gorge et lui donnent la nausée. Alors il doit les saisir, les enfouir dans la terre, les éloigner de lui avant de passer l'arme à gauche. Les dérivations de son esprit sont ses pires ennemis : elles sont capable de le rendre fou, de lui faire perdre la raison. Alors le dragon secoue la tête, les chasse, les déloge, s'en débarrasse. Il faut qu'il s'occupe la tête autrement, qu'il ne se complaise pas dans ses démons. Alors Rayquaza se lève, s'assure qu'aucun insecte ne s'est accroché aux longs pans de sa tunique bleue marine et s'éloigne de la souche. Quand ce n'est pas la forêt elle-même qui le torture, il est encore capable de le faire lui-même. Pour peu, il regrette que les bois soient aussi calmes : un peu d'agitation, telle qu'elle soit, aurait le mérite de l'occuper un peu. C'est alors qu'un bruit de cavalcade s'élève sur sa gauche. Il suffisait de demander.

Poussé par la curiosité, Altais s'élève au dessus de la cime - suffisamment éparse pour qu'il voit ce qu'il se passe en contrebas – et avise un groupe de mecs à l'air peu fréquentables qui poursuivent … une jeune fille ? Elle a une longueur d'avance sur eux, trois ou quatre mètres à eu près. Mais la voilà qui se prend les pieds dans une racine … Classique, mais sacrément efficace. Ses poursuivants parviennent rapidement à dévorer l'espace qui les sépare de leur victime. Alors ni une ni deux, Rayquaza se pose devant eux. Si les types s'arrêtent, ce n'est que pour le dévisager bêtement. Rejetant sa queue de cheval en arrière, Altais leur sert son plus beau sourire.

Messieurs, pourquoi une telle agitation ? Avez-vous égaré quelque chose ?
Dégage mon gars, on doit retrouver cette gamine fissa.
Une gamine ? J'en ai vu une partir sur la gauche. Plutôt petite et les cheveux bruns, c'est ça ?


Un rictus mauvais déforme les lèvres du « chef » de la petite bande de bras cassés qui prend aussitôt la direction indiquée par le dragon. Ce dernier en soupire de lassitude : ils sont vraiment idiots pour le croire si facilement. Décidément, c'est vraiment trop facile de se jouer des hommes. Enfin, maintenant que ces nigauds ont déguerpis, Altais doit retrouver la jeune fille. Est-elle encore prisonnière de sa racine ? S’élevant de nouveau dans les airs pour la chercher du regard, il la repère au même endroit que précédemment. Mais elle s'est redressée et semble vouloir … se laisser glisser jusqu'en bas ? Le regard améthyste du dragon avise la course que suivra la demoiselle si elle se décide. En contrebas, tout ce qui l'attend, c'est un tapis d'orties. Alors avant que la jeune fille ne se lance, Altais apparaît devant elle pour la saisir à la taille et la soulever un peu au dessus du sol. Hors de question qu'il laisse une si jolie demoiselle abîmer ses jambes et son joli minois dans ces saletés d'orties.

Dites moi mademoiselle, ce chic pour vous attirer des ennuis, c'est naturel ou ce n'est simplement pas votre jour ?~



Code:
<link href="http://sd-1.archive-host.com/membres/up/211183412958130190/RP/ROB_RP.css" rel="stylesheet" type="text/css"><!-- BOITE - COULEURS PERSONNALISABLES --><div class="ROB" style="background:#a6b77e;"><!-- CREDIT --><a class="cdtROB" href="http://crushcrushcrush.actifforum.com/" target="blank"><img src="http://www.aht.li/2456212/PUF.png" /></a><!-- TITRE --><div class="tleROB" style="background:#7f975f; color:white;"><p>

「 I DON'T CARE
ABOUT FALLING 」</p></div><!-- IMAGE FOND 500*125 --><img class="bgROB" src="https://www.pixenli.com/images/1495/1495924571078152400.png" /><!-- FT --><div class="ftROB"><!-- PRENOMS FT --><div style="background:#7f975f; color:white;">Izumi & Altais</div><!-- IMAGES FT 50*50 --><img src="https://v.dreamwidth.org/239545/355732" /><!-- II --><img src="http://images6.fanpop.com/image/photos/38400000/Jae-Ha-icons-akatsuki-no-yona-38452626-100-100.png" /></div><!-- MUSIQUE - UTILISER BILLY --><div class="zikROB" style="background:#7f975f;"></div><!-- MESSAGE --><div class="msgROB" style="background:#7f975f; color:#465038;"><span style="font-size: 300%; float: left; font-family: parisienne; color: #a6b77e;">L</span>es forêts ont toujours eu un effet très apaisant sur l'esprit torturé d'Altais. Pourtant seigneur des cieux, c'est sous la cime des arbres qu'il trouve la sérénité et la quiétude. Mais il suffit qu'un cri d'enfant résonne dans les bois pour qu'il se sente oppressé par frondaison, comme si elle lui reprochait quelque chose, comme si elle voulait l'acculer pour le punir. De quoi, il l'ignore. De ce fait, Rayquaza évite désormais les forêts fréquentées bien que ça ne soit pas toujours évident. Il faut croire que c'est un terrain de jeu très apprécié de la marmaille, surtout en ces beaux jours. Ainsi, après avoir fuit Cimetronelle et le Bois Clémenti, Altais s'est envolé pour Kalos en espérant y trouver la solitude désirée. Il a donc échoué dans la forêt de Neuvartault au début de l'après-midi. A cette heure-ci, les plus jeunes sont à la sieste ou digèrent tranquillement leur repas de midi sans s'agiter. Logiquement, donc, il ne devrait pas rencontrer d'enfant dans les parages. Pas qu'il ne sache pas s'en occuper – il a été pédiatre quelques années – mais la combinaison bambin + forêt ne fait pas bon ménage dans le pois chiche qui lui sert de cerveau. Alors autant éviter l'équation.

C'est toujours un peu étrange pour Altais de revenir à Kalos. Bien qu'il soit né et ait grandi à Poivressel, c'est à Illumis qu'il a passé le plus d'année de sa vie. Le comble pour un dieu de Hoenn, mais il ne s'en souciait guère à l'époque. Son seul désir était de devenir médecin, d'embrasser la carrière pour laquelle il a sacrifié des années de sa vie. Et pour quoi, au final ? Jeter aux chiens ses espoirs et ses idéaux, effacer son nom des registres et revenir à Hoenn sans la moindre idée de quoi faire de sa vie – de son éternelle vie. Bien malgré lui, Altais admire ses congénères qui ont réussi à se faire une place dans la société actuelle. Il en voit certains à la télévision ou en première page d'un magazine. Il a même travaillé avec l'un d'entre eux : Azael, malgré sa personnalité particulière, a trouvé son emplacement dans le grand engrenage composant la machine infernale de la vie. Le Chaos en personne y est parvenu. Ainsi que la Vie, la Mort, l'Espace, la Mer, la Volonté. Mais comment un être de l'espace, un être même pas terrien, peut-il en faire autant, alors qu'il n'a pas été créé pour fouler la Terre ?

Las, Altais observe la course d'une colonie de fourmis s'activant autour d'un fruit explosé. Tombé de sa branche, il fait le bonheur de ces créatures minuscules, sûrement ravies par ce festin à venir. Leurs déplacements sont si coordonnés qu'ils ressemblent à une danse, à un ballet à la gloire des offrandes de la vie. Chaque fourmi sait ce qu'elle a à faire, quel morceau de fruit elle doit prélever, quelle quantité elle est capable de soulever. Dirigée par les lois de la colonie, guidée par son instinct, elle accompli sa tâche, vaillante ouvrière perdue au milieu de milliers d'autres. Dans la colonie des hommes et des hybrides, quelle place Altais est-il censé occuper ? Doit-il agir comme ces fourmis ou prendre un chemin totalement différent ? D'ailleurs, est-il seulement une fourmi ? N'est-il pas plutôt un papillon ou une coccinelle ? Quelque chose d'autre. Un être à part. Une singularité sans nulle autre pareille. Un exemplaire unique. Une édition limitée à un seul ouvrage. Le Monde a été créé pour réunir les êtres identiques sous une même bannière. Comment Altais pourrait-il y trouver sa place ?

Un soupir s'échappe des lèvres entrouvertes du dragon tandis qu'il s'assoit sur la souche éclatée d'un arbre mort. C'est toujours la même chose quand il s'isole : les questions existentielles l'assaillent et le torturent, le prennent à la gorge et lui donnent la nausée. Alors il doit les saisir, les enfouir dans la terre, les éloigner de lui avant de passer l'arme à gauche. Les dérivations de son esprit sont ses pires ennemis : elles sont capable de le rendre fou, de lui faire perdre la raison. Alors le dragon secoue la tête, les chasse, les déloge, s'en débarrasse. Il faut qu'il s'occupe la tête autrement, qu'il ne se complaise pas dans ses démons. Alors Rayquaza se lève, s'assure qu'aucun insecte ne s'est accroché aux longs pans de sa tunique bleue marine et s'éloigne de la souche. Quand ce n'est pas la forêt elle-même qui le torture, il est encore capable de le faire lui-même. Pour peu, il regrette que les bois soient aussi calmes : un peu d'agitation, telle qu'elle soit, aurait le mérite de l'occuper un peu. C'est alors qu'un bruit de cavalcade s'élève sur sa gauche. Il suffisait de demander.

Poussé par la curiosité, Altais s'élève au dessus de la cime - suffisamment éparse pour qu'il voit ce qu'il se passe en contrebas – et avise un groupe de mecs à l'air peu fréquentables qui poursuivent … une jeune fille ? Elle a une longueur d'avance sur eux, trois ou quatre mètres à eu près. Mais la voilà qui se prend les pieds dans une racine … Classique, mais sacrément efficace. Ses poursuivants parviennent rapidement à dévorer l'espace qui les sépare de leur victime. Alors ni une ni deux, Rayquaza se pose devant eux. Si les types s'arrêtent, ce n'est que pour le dévisager bêtement. Rejetant sa queue de cheval en arrière, Altais leur sert son plus beau sourire.

<div style="margin-left: 20px; margin-right: 20px; color: #353d2a; font-size: 11px">▬ <i>Messieurs, pourquoi une telle agitation ? Avez-vous égaré quelque chose ?</i></div><div style="margin-left: 20px; margin-right: 20px; color: #000; font-size: 11px">▬ <i>Dégage mon gars, on doit retrouver cette gamine fissa.</i></div><div style="margin-left: 20px; margin-right: 20px; color: #353d2a; font-size: 11px">▬ <i>Une gamine ? J'en ai vu une partir sur la gauche. Plutôt petite et les cheveux bruns, c'est ça ?</i></div>

Un rictus mauvais déforme les lèvres du « chef » de la petite bande de bras cassés qui prend aussitôt la direction indiquée par le dragon. Ce dernier en soupire de lassitude : ils sont vraiment idiots pour le croire si facilement. Décidément, c'est vraiment trop facile de se jouer des hommes. Enfin, maintenant que ces nigauds ont déguerpis, Altais doit retrouver la jeune fille. Est-elle encore prisonnière de sa racine ? S’élevant de nouveau dans les airs pour la chercher du regard, il la repère au même endroit que précédemment. Mais elle s'est redressée et semble vouloir … se laisser glisser jusqu'en bas ? Le regard améthyste du dragon avise la course que suivra la demoiselle si elle se décide. En contrebas, tout ce qui l'attend, c'est un tapis d'orties. Alors avant que la jeune fille ne se lance, Altais apparaît devant elle pour la saisir à la taille et la soulever un peu au dessus du sol. Hors de question qu'il laisse une si jolie demoiselle abîmer ses jambes et son joli minois dans ces saletés d'orties.

<div style="margin-left: 20px; margin-right: 20px; color: #353d2a; font-size: 11px">▬ <i>Dites moi mademoiselle, ce chic pour vous attirer des ennuis, c'est naturel ou ce n'est simplement pas votre jour ?~</i></div>
</div><!-- SOUS-TITRE/HORS RP/INFORMATIONS --><div class="stleROB" style="background:#7f975f; color:white;"></div></div>

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canterlot-academy.forumactif.org
Ville d'Origine : Canterlot
Talent : Lève le Soleil
Cutie Mark : Un soleil

Carte d'Identité
Classe Principale:
Option(s):
Gemmes: 0

MessageSujet: Re: TEST CODAGE   Sam 3 Juin - 16:57



「 I DON'T CARE
ABOUT FALLING 」

Izumi & Altais
Les forêts ont toujours eu un effet très apaisant sur l'esprit torturé d'Altais. Pourtant seigneur des cieux, c'est sous la cime des arbres qu'il trouve la sérénité et la quiétude. Mais il suffit qu'un cri d'enfant résonne dans les bois pour qu'il se sente oppressé par frondaison, comme si elle lui reprochait quelque chose, comme si elle voulait l'acculer pour le punir. De quoi, il l'ignore. De ce fait, Rayquaza évite désormais les forêts fréquentées bien que ça ne soit pas toujours évident. Il faut croire que c'est un terrain de jeu très apprécié de la marmaille, surtout en ces beaux jours. Ainsi, après avoir fuit Cimetronelle et le Bois Clémenti, Altais s'est envolé pour Kalos en espérant y trouver la solitude désirée. Il a donc échoué dans la forêt de Neuvartault au début de l'après-midi. A cette heure-ci, les plus jeunes sont à la sieste ou digèrent tranquillement leur repas de midi sans s'agiter. Logiquement, donc, il ne devrait pas rencontrer d'enfant dans les parages. Pas qu'il ne sache pas s'en occuper – il a été pédiatre quelques années – mais la combinaison bambin + forêt ne fait pas bon ménage dans le pois chiche qui lui sert de cerveau. Alors autant éviter l'équation.

C'est toujours un peu étrange pour Altais de revenir à Kalos. Bien qu'il soit né et ait grandi à Poivressel, c'est à Illumis qu'il a passé le plus d'année de sa vie. Le comble pour un dieu de Hoenn, mais il ne s'en souciait guère à l'époque. Son seul désir était de devenir médecin, d'embrasser la carrière pour laquelle il a sacrifié des années de sa vie. Et pour quoi, au final ? Jeter aux chiens ses espoirs et ses idéaux, effacer son nom des registres et revenir à Hoenn sans la moindre idée de quoi faire de sa vie – de son éternelle vie. Bien malgré lui, Altais admire ses congénères qui ont réussi à se faire une place dans la société actuelle. Il en voit certains à la télévision ou en première page d'un magazine. Il a même travaillé avec l'un d'entre eux : Azael, malgré sa personnalité particulière, a trouvé son emplacement dans le grand engrenage composant la machine infernale de la vie. Le Chaos en personne y est parvenu. Ainsi que la Vie, la Mort, l'Espace, la Mer, la Volonté. Mais comment un être de l'espace, un être même pas terrien, peut-il en faire autant, alors qu'il n'a pas été créé pour fouler la Terre ?

Las, Altais observe la course d'une colonie de fourmis s'activant autour d'un fruit explosé. Tombé de sa branche, il fait le bonheur de ces créatures minuscules, sûrement ravies par ce festin à venir. Leurs déplacements sont si coordonnés qu'ils ressemblent à une danse, à un ballet à la gloire des offrandes de la vie. Chaque fourmi sait ce qu'elle a à faire, quel morceau de fruit elle doit prélever, quelle quantité elle est capable de soulever. Dirigée par les lois de la colonie, guidée par son instinct, elle accompli sa tâche, vaillante ouvrière perdue au milieu de milliers d'autres. Dans la colonie des hommes et des hybrides, quelle place Altais est-il censé occuper ? Doit-il agir comme ces fourmis ou prendre un chemin totalement différent ? D'ailleurs, est-il seulement une fourmi ? N'est-il pas plutôt un papillon ou une coccinelle ? Quelque chose d'autre. Un être à part. Une singularité sans nulle autre pareille. Un exemplaire unique. Une édition limitée à un seul ouvrage. Le Monde a été créé pour réunir les êtres identiques sous une même bannière. Comment Altais pourrait-il y trouver sa place ?

Un soupir s'échappe des lèvres entrouvertes du dragon tandis qu'il s'assoit sur la souche éclatée d'un arbre mort. C'est toujours la même chose quand il s'isole : les questions existentielles l'assaillent et le torturent, le prennent à la gorge et lui donnent la nausée. Alors il doit les saisir, les enfouir dans la terre, les éloigner de lui avant de passer l'arme à gauche. Les dérivations de son esprit sont ses pires ennemis : elles sont capable de le rendre fou, de lui faire perdre la raison. Alors le dragon secoue la tête, les chasse, les déloge, s'en débarrasse. Il faut qu'il s'occupe la tête autrement, qu'il ne se complaise pas dans ses démons. Alors Rayquaza se lève, s'assure qu'aucun insecte ne s'est accroché aux longs pans de sa tunique bleue marine et s'éloigne de la souche. Quand ce n'est pas la forêt elle-même qui le torture, il est encore capable de le faire lui-même. Pour peu, il regrette que les bois soient aussi calmes : un peu d'agitation, telle qu'elle soit, aurait le mérite de l'occuper un peu. C'est alors qu'un bruit de cavalcade s'élève sur sa gauche. Il suffisait de demander.

Poussé par la curiosité, Altais s'élève au dessus de la cime - suffisamment éparse pour qu'il voit ce qu'il se passe en contrebas – et avise un groupe de mecs à l'air peu fréquentables qui poursuivent … une jeune fille ? Elle a une longueur d'avance sur eux, trois ou quatre mètres à eu près. Mais la voilà qui se prend les pieds dans une racine … Classique, mais sacrément efficace. Ses poursuivants parviennent rapidement à dévorer l'espace qui les sépare de leur victime. Alors ni une ni deux, Rayquaza se pose devant eux. Si les types s'arrêtent, ce n'est que pour le dévisager bêtement. Rejetant sa queue de cheval en arrière, Altais leur sert son plus beau sourire.

Un rictus mauvais déforme les lèvres du « chef » de la petite bande de bras cassés qui prend aussitôt la direction indiquée par le dragon. Ce dernier en soupire de lassitude : ils sont vraiment idiots pour le croire si facilement. Décidément, c'est vraiment trop facile de se jouer des hommes. Enfin, maintenant que ces nigauds ont déguerpis, Altais doit retrouver la jeune fille. Est-elle encore prisonnière de sa racine ? S’élevant de nouveau dans les airs pour la chercher du regard, il la repère au même endroit que précédemment. Mais elle s'est redressée et semble vouloir … se laisser glisser jusqu'en bas ? Le regard améthyste du dragon avise la course que suivra la demoiselle si elle se décide. En contrebas, tout ce qui l'attend, c'est un tapis d'orties. Alors avant que la jeune fille ne se lance, Altais apparaît devant elle pour la saisir à la taille et la soulever un peu au dessus du sol. Hors de question qu'il laisse une si jolie demoiselle abîmer ses jambes et son joli minois dans ces saletés d'orties.

Dites moi mademoiselle, ce chic pour vous attirer des ennuis, c'est naturel ou ce n'est simplement pas votre jour ?~



Code:
<link href="http://sd-1.archive-host.com/membres/up/211183412958130190/RP/ROB_RP.css" rel="stylesheet" type="text/css"><!-- BOITE - COULEURS PERSONNALISABLES --><div class="ROB" style="background:#f0c76b;"><!-- CREDIT --><a class="cdtROB" href="http://crushcrushcrush.actifforum.com/" target="blank"><img src="http://www.aht.li/2456212/PUF.png" /></a><!-- TITRE --><div class="tleROB" style="background:#f0c76b; color:white;"><p>

「 I DON'T CARE
ABOUT FALLING 」</p></div><!-- IMAGE FOND 500*125 --><img class="bgROB" src="https://www.pixenli.com/images/1496/1496508785049722300.png" /><!-- FT --><div class="ftROB"><!-- PRENOMS FT --><div style="background:#f0c76b; color:white;">Izumi & Altais</div><!-- IMAGES FT 50*50 --><img src="https://v.dreamwidth.org/239545/355732" /><!-- II --><img src="https://www.pixenli.com/images/1496/1496508696073042700.png" /></div><!-- MUSIQUE - UTILISER BILLY --><div class="zikROB" style="background:#fceda9;"></div><!-- MESSAGE --><div class="msgROB" style="background:#fceda9; color:#deb761;"><span style="font-size: 300%; float: left; font-family: parisienne; color: #d8ab4c;">L</span>es forêts ont toujours eu un effet très apaisant sur l'esprit torturé d'Altais. Pourtant seigneur des cieux, c'est sous la cime des arbres qu'il trouve la sérénité et la quiétude. Mais il suffit qu'un cri d'enfant résonne dans les bois pour qu'il se sente oppressé par frondaison, comme si elle lui reprochait quelque chose, comme si elle voulait l'acculer pour le punir. De quoi, il l'ignore. De ce fait, Rayquaza évite désormais les forêts fréquentées bien que ça ne soit pas toujours évident. Il faut croire que c'est un terrain de jeu très apprécié de la marmaille, surtout en ces beaux jours. Ainsi, après avoir fuit Cimetronelle et le Bois Clémenti, Altais s'est envolé pour Kalos en espérant y trouver la solitude désirée. Il a donc échoué dans la forêt de Neuvartault au début de l'après-midi. A cette heure-ci, les plus jeunes sont à la sieste ou digèrent tranquillement leur repas de midi sans s'agiter. Logiquement, donc, il ne devrait pas rencontrer d'enfant dans les parages. Pas qu'il ne sache pas s'en occuper – il a été pédiatre quelques années – mais la combinaison bambin + forêt ne fait pas bon ménage dans le pois chiche qui lui sert de cerveau. Alors autant éviter l'équation.

C'est toujours un peu étrange pour Altais de revenir à Kalos. Bien qu'il soit né et ait grandi à Poivressel, c'est à Illumis qu'il a passé le plus d'année de sa vie. Le comble pour un dieu de Hoenn, mais il ne s'en souciait guère à l'époque. Son seul désir était de devenir médecin, d'embrasser la carrière pour laquelle il a sacrifié des années de sa vie. Et pour quoi, au final ? Jeter aux chiens ses espoirs et ses idéaux, effacer son nom des registres et revenir à Hoenn sans la moindre idée de quoi faire de sa vie – de son éternelle vie. Bien malgré lui, Altais admire ses congénères qui ont réussi à se faire une place dans la société actuelle. Il en voit certains à la télévision ou en première page d'un magazine. Il a même travaillé avec l'un d'entre eux : Azael, malgré sa personnalité particulière, a trouvé son emplacement dans le grand engrenage composant la machine infernale de la vie. Le Chaos en personne y est parvenu. Ainsi que la Vie, la Mort, l'Espace, la Mer, la Volonté. Mais comment un être de l'espace, un être même pas terrien, peut-il en faire autant, alors qu'il n'a pas été créé pour fouler la Terre ?

Las, Altais observe la course d'une colonie de fourmis s'activant autour d'un fruit explosé. Tombé de sa branche, il fait le bonheur de ces créatures minuscules, sûrement ravies par ce festin à venir. Leurs déplacements sont si coordonnés qu'ils ressemblent à une danse, à un ballet à la gloire des offrandes de la vie. Chaque fourmi sait ce qu'elle a à faire, quel morceau de fruit elle doit prélever, quelle quantité elle est capable de soulever. Dirigée par les lois de la colonie, guidée par son instinct, elle accompli sa tâche, vaillante ouvrière perdue au milieu de milliers d'autres. Dans la colonie des hommes et des hybrides, quelle place Altais est-il censé occuper ? Doit-il agir comme ces fourmis ou prendre un chemin totalement différent ? D'ailleurs, est-il seulement une fourmi ? N'est-il pas plutôt un papillon ou une coccinelle ? Quelque chose d'autre. Un être à part. Une singularité sans nulle autre pareille. Un exemplaire unique. Une édition limitée à un seul ouvrage. Le Monde a été créé pour réunir les êtres identiques sous une même bannière. Comment Altais pourrait-il y trouver sa place ?

Un soupir s'échappe des lèvres entrouvertes du dragon tandis qu'il s'assoit sur la souche éclatée d'un arbre mort. C'est toujours la même chose quand il s'isole : les questions existentielles l'assaillent et le torturent, le prennent à la gorge et lui donnent la nausée. Alors il doit les saisir, les enfouir dans la terre, les éloigner de lui avant de passer l'arme à gauche. Les dérivations de son esprit sont ses pires ennemis : elles sont capable de le rendre fou, de lui faire perdre la raison. Alors le dragon secoue la tête, les chasse, les déloge, s'en débarrasse. Il faut qu'il s'occupe la tête autrement, qu'il ne se complaise pas dans ses démons. Alors Rayquaza se lève, s'assure qu'aucun insecte ne s'est accroché aux longs pans de sa tunique bleue marine et s'éloigne de la souche. Quand ce n'est pas la forêt elle-même qui le torture, il est encore capable de le faire lui-même. Pour peu, il regrette que les bois soient aussi calmes : un peu d'agitation, telle qu'elle soit, aurait le mérite de l'occuper un peu. C'est alors qu'un bruit de cavalcade s'élève sur sa gauche. Il suffisait de demander.

Poussé par la curiosité, Altais s'élève au dessus de la cime - suffisamment éparse pour qu'il voit ce qu'il se passe en contrebas – et avise un groupe de mecs à l'air peu fréquentables qui poursuivent … une jeune fille ? Elle a une longueur d'avance sur eux, trois ou quatre mètres à eu près. Mais la voilà qui se prend les pieds dans une racine … Classique, mais sacrément efficace. Ses poursuivants parviennent rapidement à dévorer l'espace qui les sépare de leur victime. Alors ni une ni deux, Rayquaza se pose devant eux. Si les types s'arrêtent, ce n'est que pour le dévisager bêtement. Rejetant sa queue de cheval en arrière, Altais leur sert son plus beau sourire.

Un rictus mauvais déforme les lèvres du « chef » de la petite bande de bras cassés qui prend aussitôt la direction indiquée par le dragon. Ce dernier en soupire de lassitude : ils sont vraiment idiots pour le croire si facilement. Décidément, c'est vraiment trop facile de se jouer des hommes. Enfin, maintenant que ces nigauds ont déguerpis, Altais doit retrouver la jeune fille. Est-elle encore prisonnière de sa racine ? S’élevant de nouveau dans les airs pour la chercher du regard, il la repère au même endroit que précédemment. Mais elle s'est redressée et semble vouloir … se laisser glisser jusqu'en bas ? Le regard améthyste du dragon avise la course que suivra la demoiselle si elle se décide. En contrebas, tout ce qui l'attend, c'est un tapis d'orties. Alors avant que la jeune fille ne se lance, Altais apparaît devant elle pour la saisir à la taille et la soulever un peu au dessus du sol. Hors de question qu'il laisse une si jolie demoiselle abîmer ses jambes et son joli minois dans ces saletés d'orties.

<div style="margin-left: 20px; margin-right: 20px; color: #d8ab4c; font-size: 11px">▬ <i>Dites moi mademoiselle, ce chic pour vous attirer des ennuis, c'est naturel ou ce n'est simplement pas votre jour ?~</i></div>
</div><!-- SOUS-TITRE/HORS RP/INFORMATIONS --><div class="stleROB" style="background:#fceda9; color:white;"></div></div>

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canterlot-academy.forumactif.org
Ville d'Origine : Canterlot
Talent : Lève le Soleil
Cutie Mark : Un soleil

Carte d'Identité
Classe Principale:
Option(s):
Gemmes: 0

MessageSujet: Re: TEST CODAGE   Ven 21 Juil - 12:22


Yoshio
Hoshido


Moon
Nohr

「Falling isn't glorious 」
La vie de marchand, ce n'est pas facile tous les jours. Pour Yoshio, d'ailleurs, ce n'est jamais facile. Depuis qu'il a reprit l'entreprise familiale – bien contre son gré – il n'accueille plus les nouveaux jours avec autant d'entrain qu'autrefois. A chaque fois que le soleil se lève, c'est la même routine insipide qui commence. Le château Shirasagi lui manque sous de nombreux aspects : il ne quitte plus ses quartiers en compagnie de ses frères d'armes, il ne discute plus avec animation avec ses aînés au petit-déjeuner, il ne fait plus danser son épée dans la cour d'entraînement. Ce n'est donc pas une histoire de confort, mais bel et bien d'ambiance. Chez lui, ses sœurs encore célibataires sont calmes et discrètes. Parfois, Yoshio a l'impression de vivre avec des fantômes : elles vaquent à leurs occupations en silence, sans le moindre éclat de voix. Habituées à gérer la ferme depuis toutes petites, elles ne vivent pas vraiment sur la même planète que leur aînée. Elles n'ont pas reçues une éducation aussi pointue que la sienne. Elles se contentent de savoir lire et écrire – et encore, certaines ont beaucoup de mal. Leur mère ayant perdu la vue, elles sont privées de leur unique professeur.

Ce matin n'échappant pas à la règle, Yoshio a quitté sa chambre sur la pointe des pieds pour ne pas réveiller sa mère roupillant dans la pièce juste à côté. En parfaite petite sœur attentionnée, la cadette de la famille lui a préparé un bol de gruau qu'il avala en quelques cuillerées, s'interdisant de prendre une orange en plus. La ferme produit essentiellement des radis et des carottes, les fruits proviennent donc du marché. En d'autres termes, ses sœurs les ont achetées : or, puisqu'il ne parvient pas à rapporter suffisamment d'argent à la maison, Yoshio ne se pense pas digne de mériter l'agrume. Alors il se contente de son petit bol, espérant qu'il suffise à le caler suffisamment longtemps pour ne pas qu'il craque sur sa propre marchandise une fois au marché. Ce n'est pas une misérable carotte en moins qui va couler l'entreprise mais le jeune homme s'est tellement habituée à en manger qu'elles n'ont même plus de goût : il mâchera de l'eau, ça lui ferait exactement la même sensation. Aaaah, il regrette vraiment les bons petits plats de la cour. En fait, si, le confort lui manque également.

Une fois son estomac à peu près rempli, Yoshio se passe un coup d'eau sur la figure, histoire de finir de se réveiller. Puisqu'il a décidé de se rendre dans un village voisin – espérant mieux vendre là-bas – il lui faut prendre une route qu'il ne connaît pas vraiment. D'où l'importance de bien avoir les yeux en face des trous, d'autant plus qu'il ne peut pas vraiment compter sur Yukimaru pour ça. Le cheval est tellement vieux qu'il a perdu certaines notions du danger – et en tant qu'ancien destrier de guerre, il se montre parfois beaucoup trop téméraire. D'ailleurs, quand Yoshio le rejoint dans son étable, il réagit à peine. Roupillant tranquillement, il ignore les directives de son propriétaire. Le jeune marchand est alors contraint à le tirer le plus fort possible par le licol pour le tirer hors de là, ne voulant pour rien au monde arriver trop tard : les premiers arrivés profitent des meilleures places et il ne veut pas rater cette chance. Il lui faut néanmoins bien cinq longues minutes pour faire réagir le cheval, qui heureusement se laisse harnacher sans opposer la moindre résistance.

Une fois Yukimaru attelé à la charrette, Yoshio contrôle rapidement sa cargaison : les carottes et les radis sont parfaitement rangés dans leurs caissettes en bois, empilées avec précision. Ses sœurs ne font jamais les choses à moitié lorsqu'elles chargent ! C'est donc certain de l'état de sa marchandise que Yoshio grimpe sur Yukimaru, glissant ses jambes entre les barres d'attelages et rassemblant ses rênes dans sa main droite. En temps normal, il s'assoit sur le pied siège bien confortable de la charrette et guide son cheval avec de longues rênes mais puisqu'il n'est pas certain du chemin à emprunter, il préfère contrôler plus efficacement son destrier. La carriole se met finalement en route dans un brouhaha de sabots qui clapotent et de boulons qui grincent, direction la sortie du village. A cette heure-ci, les rues sont quasiment désertes ce qui lui permet d'avancer sans trop avoir à se préoccuper des piétons. Certaines personnes jaillissent de n'importe où parfois, et il n'est pas toujours évidemment d'imposer un arrêt net à Yukimaru.

Cheminant à bonne allure sur les petites routes de campagne, Yoshio se permet d'admirer les alentours : Hoshido est vraiment un pays magnifique. Il comprend que Nohr puisse les envier, lorsque l'on connaît l'aridité de leurs terres et les ténèbres de leurs cieux. Mais est-ce une raison suffisante pour déclarer la guerre ? Pourquoi est-ce impossible pour les deux familles royales de s'allier dans une paix commune ? Les marchands hoshidiens et nohriens pourraient conclure de bonnes affaires ensembles, les premiers en commerçant leurs légumes et leur riz, les autres en vendant leur gibier et leur blé. Les deux nations auraient tout à gagner en coopérant. Mais Yoshio est persuadé de la famille royale se bat pour une bonne raison. Jamais il ne se permettrait de juger ou critiquer leurs décisions : il espère seulement qu'à la fin de cette guerre, la paix revienne s'installer sur le continent. Dans l'intérêt de tous, c'est ce que le jeune homme souhaite. Mais si les choses étaient si faciles, Hoshido et Nohr ne seraient pas plongés dans le conflit qui les opposent …

Tout à sa divagation, Yoshio réalise soudain qu'il n'est plus du tout sur la route qu'il suivait jusqu'à maintenant. Les prés verdoyants ont laissés place à la caillasse et aux ténèbres. Il ne faut pas longtemps à Yoshio pour réaliser qu'il se trouve tout près de l'Abîme Éternelle, ce gouffre impitoyable qui dévore quiconque s'échoue dans son gosier. Les chemins étroits tombant à pic dans les profondeurs du cratère, ce n'est pas une route très fréquentable pour les charrettes. Il n'a cependant pas le temps de faire faire demi-tour à Yukimaru : un grognement lourd résonne entre les rochers, effrayant tant le vieux cheval qu'il rue aussitôt. Propulsé en avant, le marchand roule sur les graviers jusqu'au bord de la falaise. Sonné par sa chute, il a à peine le temps d'apercevoir Yukimaru détalé au triple galop, rapide comme l'éclair malgré la charrette qu'il tire, avant que la terre ne cède sous lui. Dans un réflexe précipité de survie, Yoshio s'agrippe à une épaisse racine rabougrie. Le bois pourri risque de céder à tout instant, mais il s'agit de la seule chose à laquelle il peut se raccrocher.

Terrifié, son sang pulsant comme jamais dans ses veines, Yoshio dégluti. Alors, c'est comme ça qu'il va finir sa vie ? Englouti par l'Abîme Éternelle, comme des milliers avant lui ? Lui qui a toujours rêvé d'une mort héroïque aperçoit un dernier espoir s'envoler. J'arrive papa fut la seule pensée qui lui traversa l'esprit lorsque la racine lui resta dans la main, promettant sa chute imminente.


Code:
<link href="http://sd-1.archive-host.com/membres/up/211183412958130190/RP/RAND_RP.css" rel="stylesheet" type="text/css"><!-- BOITE - COULEURS PERSONNALISABLES --><div id="RAND"><!-- CREDIT --><a class="cdtRAND" href="http://crushcrushcrush.actifforum.com/" target="blank"><img src="http://www.aht.li/2456212/PUF.png" /></a><div id="ftRAND"><!-- FT --><div class="ftRAND" style="background:#191919;"><!-- PERSONNAGE --><div><p style="background:rgba(250,250,250,0.5); color:black;"></br>Yoshio</br>Hoshido</p><!-- IMAGE 100*100 --><img src="http://v.dreamwidth.org/5029765/1760992" /></div><!-- PARTENAIRE --><div><p style="background:rgba(250,250,250,0.5); color:black;"></br>Moon</br>Nohr</p><!-- IMAGE II 100*100 --><img src="https://img15.hostingpics.net/pics/789224Iconmoon.png" /></div></div><!-- POINTE FT --><div class="triRAND" style="border-top-color:#191919;"></div></div><!-- TITRE --><div class="tleRAND" style="color:white; background:#2f0002;">「Falling isn't glorious 」</div><!-- MESSAGE --><div class="msgRAND" style="background:#ccc; color:black;"><span style="font-size: 300%; float: left; font-family: parisienne; color: #191919;">L</span>a vie de marchand, ce n'est pas facile tous les jours. Pour Yoshio, d'ailleurs, ce n'est [i]jamais[/i] facile. Depuis qu'il a reprit l'entreprise familiale – bien contre son gré – il n'accueille plus les nouveaux jours avec autant d'entrain qu'autrefois. A chaque fois que le soleil se lève, c'est la même routine insipide qui commence. Le château Shirasagi lui manque sous de nombreux aspects : il ne quitte plus ses quartiers en compagnie de ses frères d'armes, il ne discute plus avec animation avec ses aînés au petit-déjeuner, il ne fait plus danser son épée dans la cour d'entraînement. Ce n'est donc pas une histoire de confort, mais bel et bien d'ambiance. Chez lui, ses sœurs encore célibataires sont calmes et discrètes. Parfois, Yoshio a l'impression de vivre avec des fantômes : elles vaquent à leurs occupations en silence, sans le moindre éclat de voix. Habituées à gérer la ferme depuis toutes petites, elles ne vivent pas vraiment sur la même planète que leur aînée. Elles n'ont pas reçues une éducation aussi pointue que la sienne. Elles se contentent de savoir lire et écrire – et encore, certaines ont beaucoup de mal. Leur mère ayant perdu la vue, elles sont privées de leur unique professeur.

Ce matin n'échappant pas à la règle, Yoshio a quitté sa chambre sur la pointe des pieds pour ne pas réveiller sa mère roupillant dans la pièce juste à côté. En parfaite petite sœur attentionnée, la cadette de la famille lui a préparé un bol de gruau qu'il avala en quelques cuillerées, s'interdisant de prendre une orange en plus. La ferme produit essentiellement des radis et des carottes, les fruits proviennent donc du marché. En d'autres termes, ses sœurs les ont achetées : or, puisqu'il ne parvient pas à rapporter suffisamment d'argent à la maison, Yoshio ne se pense pas digne de mériter l'agrume. Alors il se contente de son petit bol, espérant qu'il suffise à le caler suffisamment longtemps pour ne pas qu'il craque sur sa propre marchandise une fois au marché. Ce n'est pas une misérable carotte en moins qui va couler l'entreprise mais le jeune homme s'est tellement habituée à en manger qu'elles n'ont même plus de goût : il mâchera de l'eau, ça lui ferait exactement la même sensation. Aaaah, il regrette vraiment les bons petits plats de la cour. En fait, si, le confort lui manque également.

Une fois son estomac à peu près rempli, Yoshio se passe un coup d'eau sur la figure, histoire de finir de se réveiller. Puisqu'il a décidé de se rendre dans un village voisin – espérant mieux vendre là-bas – il lui faut prendre une route qu'il ne connaît pas vraiment. D'où l'importance de bien avoir les yeux en face des trous, d'autant plus qu'il ne peut pas vraiment compter sur Yukimaru pour ça. Le cheval est tellement vieux qu'il a perdu certaines notions du danger – et en tant qu'ancien destrier de guerre, il se montre parfois beaucoup trop téméraire. D'ailleurs, quand Yoshio le rejoint dans son étable, il réagit à peine. Roupillant tranquillement, il ignore les directives de son propriétaire. Le jeune marchand est alors contraint à le tirer le plus fort possible par le licol pour le tirer hors de là, ne voulant pour rien au monde arriver trop tard : les premiers arrivés profitent des meilleures places et il ne veut pas rater cette chance. Il lui faut néanmoins bien cinq longues minutes pour faire réagir le cheval, qui heureusement se laisse harnacher sans opposer la moindre résistance.

Une fois Yukimaru attelé à la charrette, Yoshio contrôle rapidement sa cargaison : les carottes et les radis sont parfaitement rangés dans leurs caissettes en bois, empilées avec précision. Ses sœurs ne font jamais les choses à moitié lorsqu'elles chargent ! C'est donc certain de l'état de sa marchandise que Yoshio grimpe sur Yukimaru, glissant ses jambes entre les barres d'attelages et rassemblant ses rênes dans sa main droite. En temps normal, il s'assoit sur le pied siège bien confortable de la charrette et guide son cheval avec de longues rênes mais puisqu'il n'est pas certain du chemin à emprunter, il préfère contrôler plus efficacement son destrier. La carriole se met finalement en route dans un brouhaha de sabots qui clapotent et de boulons qui grincent, direction la sortie du village. A cette heure-ci, les rues sont quasiment désertes ce qui lui permet d'avancer sans trop avoir à se préoccuper des piétons. Certaines personnes jaillissent de n'importe où parfois, et il n'est pas toujours évidemment d'imposer un arrêt net à Yukimaru.

Cheminant à bonne allure sur les petites routes de campagne, Yoshio se permet d'admirer les alentours : Hoshido est vraiment un pays magnifique. Il comprend que Nohr puisse les envier, lorsque l'on connaît l'aridité de leurs terres et les ténèbres de leurs cieux. Mais est-ce une raison suffisante pour déclarer la guerre ? Pourquoi est-ce impossible pour les deux familles royales de s'allier dans une paix commune ? Les marchands hoshidiens et nohriens pourraient conclure de bonnes affaires ensembles, les premiers en commerçant leurs légumes et leur riz, les autres en vendant leur gibier et leur blé. Les deux nations auraient tout à gagner en coopérant. Mais Yoshio est persuadé de la famille royale se bat pour une bonne raison. Jamais il ne se permettrait de juger ou critiquer leurs décisions : il espère seulement qu'à la fin de cette guerre, la paix revienne s'installer sur le continent. Dans l'intérêt de tous, c'est ce que le jeune homme souhaite. Mais si les choses étaient si faciles, Hoshido et Nohr ne seraient pas plongés dans le conflit qui les opposent …

Tout à sa divagation, Yoshio réalise soudain qu'il n'est plus du tout sur la route qu'il suivait jusqu'à maintenant. Les prés verdoyants ont laissés place à la caillasse et aux ténèbres. Il ne faut pas longtemps à Yoshio pour réaliser qu'il se trouve tout près de l'Abîme Éternelle, ce gouffre impitoyable qui dévore quiconque s'échoue dans son gosier. Les chemins étroits tombant à pic dans les profondeurs du cratère, ce n'est pas une route très fréquentable pour les charrettes. Il n'a cependant pas le temps de faire faire demi-tour à Yukimaru : un grognement lourd résonne entre les rochers, effrayant tant le vieux cheval qu'il rue aussitôt. Propulsé en avant, le marchand roule sur les graviers jusqu'au bord de la falaise. Sonné par sa chute, il a à peine le temps d'apercevoir Yukimaru détalé au triple galop, rapide comme l'éclair malgré la charrette qu'il tire, avant que la terre ne cède sous lui. Dans un réflexe précipité de survie, Yoshio s'agrippe à une épaisse racine rabougrie. Le bois pourri risque de céder à tout instant, mais il s'agit de la seule chose à laquelle il peut se raccrocher.

Terrifié, son sang pulsant comme jamais dans ses veines, Yoshio dégluti. Alors, c'est comme ça qu'il va finir sa vie ? Englouti par l'Abîme Éternelle, comme des milliers avant lui ? Lui qui a toujours rêvé d'une mort héroïque aperçoit un dernier espoir s'envoler. [i]J'arrive papa[/i] fut la seule pensée qui lui traversa l'esprit lorsque la racine lui resta dans la main, promettant sa chute imminente. </div><!-- BAS --><div class="btmRAND"><!-- BANDE --><div style="background:#2f0002;"></div><!-- POINTE --><span style="border-top-color:#2f0002;"></span></div></div>

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canterlot-academy.forumactif.org
Ville d'Origine : Canterlot
Talent : Lève le Soleil
Cutie Mark : Un soleil

Carte d'Identité
Classe Principale:
Option(s):
Gemmes: 0

MessageSujet: Re: TEST CODAGE   Ven 18 Aoû - 22:16



Félicitations !
tu es validé(e)~

FKOBLMFCY


LIENS UTILES
TrombinoscopeCarnet d'AdressesPlanningLes Familles


(c) Moona Neko


Code:
<div align="center">
<div style="width: 490px;height:auto;background: #a49a98; border-left: solid 20px #191919;border-right: solid 20px #191919;padding: 5px;"><div style=" font-size: 25px; color: #191919;text-transform: uppercase;border-top: solid 0px #339966;font-family: Impact;text-align:center;letter-spacing: 2px"><br>Félicitations !</div><div style=" font-size: 12px; color: #191919;text-transform: uppercase;border-bottom: solid 1px #191919;font-family: Impact;text-align:center;letter-spacing: 2px;">tu es validé(e)~</div>
<div style="width:480px;height:auto;background: #c4bdbc;color: #191919;padding: 2px;text-align:justify;margin-top:5px;padding: 5px;"><blockquote>FKOBLMFCY</blockquote></div><br><div style="width:480px;height:auto;background: #c4bdbc;color: #191919;padding: 2px;text-align:justify;margin-top:5px;padding: 5px;"><blockquote>
[center][b]LIENS UTILES[/b]
♦ [url=http://saintecatherine.forumactif.com/t8-le-trombinoscope]Trombinoscope[/url] ♦ [url=http://saintecatherine.forumactif.com/f11-carnet-d-adresses]Carnet d'Adresses[/url] ♦ [url=http://saintecatherine.forumactif.com/f12-planning]Planning[/url] ♦ [url=http://saintecatherine.forumactif.com/t15-les-familles]Les Familles[/url] ♦[/center]

</blockquote></div>
(c) Moona Neko
</div></div>

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canterlot-academy.forumactif.org
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: TEST CODAGE   

Revenir en haut Aller en bas
 

TEST CODAGE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Nouveau test de répartition
» Mélanie passe le test HIV (pv Guillaume et un autre médecin)
» Test : qui est ton idole...
» Le langage des fleurs... Petit test...
» Etes-vous attentifs aux autres ??? Petit test...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Canterlot Academy :: Zone Administrative :: Dossiers Scolaires-